Publié par Chouyo.

C’est bien connu : l’élégance ne se trouve pas dans les magazines féminins (ici, encore plus insipides et gonflés de publicité qu’en France), ni chez les stars, ni dans les soirées de l’élite bombayite, mais bien dans la tenue et la prestance de l’homme du peuple investi d’une fonction d’importance, devenu figure même de l’Etat au quotidien.

Je parle bien évidemment du policier.

Chaque Etat a déterminé une tenue pour ses policiers, et comme ceux du Rajasthan, du Madhya Pradesh, du Kerala, de Goa, de Delhi ou du Tamil Nadu n’ont pas marqué ma mémoire, je te soumets seulement les cas suivants, qui me permettent  toutefois de parvenir sans controverse possible à la conclusion suivante : Bombay, c’est la classe quand même !

Policier Pondichéry

Nouvel opus : « Le gendarme à Pondichéry » (Pondichéry).


Policier Hyderabad

« Jamais sans mon chantier », Hyderabad (Andra Pradesh).


Policier Calcutta

« In the Navy », à Calcutta (Bengale occidentale).


Policier Bidar

« The poor lonesome cowboy », Bidar (Karnataka).


Policier Bhubaneshwar

« Moonwalker », à Bhubaneshwar (Orissa).


Et sous vos applaudissements, grand, beau et fou :

Bombay, toujours en toute finesse.

Policier Bombay

Note bien la bague, le sifflet attaché à l’épaule, le ventre rebondi (une marque déposée)

et le « gandhi topi », chapeau ovale plié typique du Maharashtra.